Expert en Coopération Technique (ECT) Infrastructures (H/F)

BTC
Kinshasa, Democratic Republic of Congo
Consultant (Long Term)

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.

 

Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

 

Dans le cadre du développement de ses activités en République Démocratique du Congo (RDC), son plus gros programme de coopération en termes de budget et d’effectif, la CTB recherche un(e):

 

Expert en Coopération Technique (ECT)

 Infrastructures (H/F) – RD du CONGO

 

Réf. : RDC/16/204-2B

 

 

Lieu d’affectation: Kinshasa, avec des déplacements dans les provinces.

Lieu de travail:  Bureau de la représentation de la CTB en RDC

Date indicative fin de contrat: 30/04/2020

Date probable d’entrée en fonction : Q2 2017

Package salarial mensuel: entre 6.620,90 euros et 9.847,77 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d’expatrié : primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

 

 

Contexte

 

La RDC est le premier pays partenaire de la Coopération belge.  La superficie de ce pays « continent » défini de nombreux contextes différents pour la mise en œuvre des projets et programmes de développement.  De cette situation et du fait du volume des interventions réalisées par la CTB il y a toujours eu une nécessité d’assurer de la cohérence dans la mise en œuvre des interventions.

La nécessité d’assurer cette cohérence sur un plan géographique est maintenant garantie par la mise en place des Programmes Provinciaux auxquels sont rattachés la plupart des projets/programmes et par les fonctions des Coordinateurs Provinciaux.  Les ATI travaillant au sein de ces interventions sont donc placés sous la responsabilité hiérarchique des coordinateurs provinciaux.

Sur le plan sectoriel, la cohérence et la coordination des interventions a été assurée par les Unités Conjointes d’Appui à la Gestion (UCAG) qui se sont terminées en 2016.

Le besoin d’assurer au niveau de la Représentation de la CTB en RDC la coordination sectorielle des interventions, d’appuyer les programmes mais également d’assurer l’interface entre les acteurs de chaque secteur d’intervention a été identifié et doit être pris en charge par un expert sectoriel en coopération technique.

Les TDR ci-après décrivent les objectifs et les résultats attendus d’un tel expert dans le secteur Génie Rural et Infrastructures.

  

Cadre réglementaire

 

Les prestations de l’Expert en Coopération Technique Infrastructures se feront selon les principes, accords et tâches stipulés dans les documents officiels suivants :

 

-          Législation fédérale belge sur la coopération au développement ;

-          La convention générale de coopération entre la Belgique et le RDC ;

-          Le contrat de gestion entre l’Etat belge et la CTB ;

-          Les programmes de coopération approuvé par les deux pays ;

-          La convention de mise en œuvre entre la DGD et la CTB sur les experts sectoriels ;

-          Les notes stratégiques sectorielles pertinentes de la coopération belge ;

-          La politique et les stratégies sectorielles nationales et les rapports de suivi ;

-          Les notes définissant les principes de fonctionnement des Programmes Provinciaux de la CTB en RDC.

  

La fonction

 

Sous l’autorité hiérarchique du Représentant Résident, en lien fonctionnel avec les cellules EST Infrastructures au siège, et en étroite collaboration avec les coordinateurs provinciaux de la CTB en RDC, l’ECT a pour objectif de renforcer la cohérence des activités de la CTB dans le secteur des Infrastructures en RDC.

L’ECT sera la courroie de transmission entre les évolutions sectorielles du niveau central et le fonctionnement des programmes CTB en périphérie.

L’ECT apporte un appui technique organisationnel pour une meilleure qualité et durabilité des travaux mis en œuvre par la coopération technique belge dans le secteur des infrastructures en RDC (routes en terre, voies fluviales et constructions, essentiellement).  L’expert(e) appuiera aussi la direction des infrastructures du ministère du Développement rural par rapport aux enjeux et aux acquis récents des projets et programmes de la Coopération Technique Belge en RD Congo.  Elle/Il participera aux instances de réflexion, de concertation, de planification ou de pilotage du secteur au niveau national.

Son expertise servira autant à la passation de marchés publics dans les dossiers délicats ou marchés d’envergure.

Les résultats attendus de l’ECT Infrastructures sont:

-          Les capacités de pilotage du secteur par les institutions centrales sont renforcées.

-          La participation au dialogue sectoriel, au pilotage du secteur, à la définition de politiques et à la planification du secteur est assurée.

-          Les interventions en matière de Génie rural et d’Infrastructures sont supervisées et répondent efficacement aux enjeux économiques et sociaux ; elles contribuent à améliorer les conditions de vie des populations rurales.

-          Les synergies entre acteurs du secteur (institutions, société civile, PTF, privé…) sont renforcées.

-          Les assistants techniques sectoriels de la CTB en RDC sont renforcés dans leurs compétences, leur lien hiérarchique restant auprès du Coordinateur Provincial.

-          Les stratégies de programmes de la CTB sont en cohérence, ainsi que les approches méthodologiques.

-          La qualité des interventions dans le secteur (conformité au cadre CTB, pertinence des approches, atteinte des résultats…) est contrôlée et des mesures correctives sont prises en cas d’insuffisance. Idem pour la qualité du reporting et des outils de communication.

-          Les bonnes pratiques et expériences réussies sont capitalisées

-          Le programme Infrastructures travaille en synergie avec les autres secteurs, au niveau central comme au niveau provincial, ainsi qu’avec les autres bailleurs

-          La communication entre la RDC et EST siège au niveau sectoriel est fluide, la collaboration fructueuse.

-          Le suivi et rapportage du secteur au niveau national est réalisé et diffusé.

 

Tâches

 

Domaine de résultat 1 : Expertise technique et renforcement des capacités

 

-          Accompagner les programmes provinciaux dans l’opérationnalisation des Commissions provinciales routières (CPR).

-          Capitaliser les bonnes pratiques dans l’utilisation des Infrastructure rurales, particulièrement de celles liées aux transports (barrières de pluies, charge à l’essieu…), et les partager avec les coordinations provinciales

-          Contribuer au développement de normes de qualité pour les Infrastructures.

-          Renforcer les capacités des personnels techniques des projets/programmes, et du ministère, tout en respectant le cadre RH de la CTB en RDC

-          Introduire et promouvoir des innovations, tant dans la gouvernance du secteur qu’en matière technique.

-          Diffuser auprès des équipes sectorielles et des partenaires les informations pertinentes et les bonnes pratiques.

-          Etre le référent technique pour les Assistants Techniques Internationaux et Nationaux du secteur ;

-          Constituer et animer des groupes thématiques d’expertise.

-          Piloter la capitalisation des interventions de la CTB dans le secteur.

-          Fournir à la RR et à l’ambassade un appui-conseil sur les questions relatives au secteur, en étroite collaboration avec les coordinations provinciales

 

Domaine de résultat 2 : Support aux programmes

 

-          Faire le suivi technique des projets sectoriels et participer au processus d’assurance qualité pour garantir la réalisation optimale des interventions en matière d’Infrastructures.

-          Veiller à la cohérence des activités des programmes, en appui aux coordinateurs : provoquer des réunions de relais entre les programmes afin de stimuler l’échange d’information, créer un forum d’apprentissage et d’échange, harmoniser les stratégies et les méthodologies…

-          Encourager la dynamique d’équipe des programmes pour l’analyse, l’étude des questions sectorielles et transversales, la concertation et le partage d’expériences.

-          Apporter un appui technique aux formulations, EMP et EF qui se déroulent dans le secteur d’intervention.

-          Assurer la qualité des plannings et le suivi de l’état d’avancement des programmes (reporting )

-          Apporter un appui à la préparation des SMCL et y participer.

-          Contribuer à la mutualisation des ressources humaines et techniques des projets en matière d’Infrastructures, dans le respect du cadre RH existant

 

Domaine de résultat 3 : Rôle d’interface

 

-          Jouer le rôle d’interface avec tous les interlocuteurs du secteur au niveau central (institutions publiques, PTF, secteur privé, société civile, ambassade…), et les programmes de la CTB

-          Participer aux instances de concertation et groupes thématiques sectoriels centraux.

-          Assumer le rôle de référent CTB en matière d’Infrastructures.

-          Assurer le lien intersectoriel et le dialogue avec les autres secteurs au sein de la CTB, y compris sur les thématiques transversales.

-          Participer aux réflexions sectorielles au sein de l’équipe EST et assurer une bonne remontée d’information de la RDC vers le siège en général sur les questions sectorielles.

-          Assurer une bonne cohérence/synergie des interventions en matière d’Infrastructures avec les interventions dans les autres secteurs.

-          Encourager les synergies multi bailleurs

  

Le profil

 

Diplôme:

-          Master Ingénieur ou Master relevant.

 

Expérience professionnelle:

 

-          Expérience de minimum 10 ans dans le domaine des infrastructures rurales, dont une partie dans les pays en développement, de préférence en Afrique sub-saharienne ;

-          Expérience confirmée dans l’appui institutionnel ;

-          Expérience de systèmes d'entretien des infrastructures, et des mécanismes de financement pour l’entretien des infrastructures est un atout ;

-          Expérience du contexte de la RDC est un atout ;

-          Expertise infrastructure éprouvée, notamment dans le suivi et le contrôle de la réhabilitation de pistes/routes, et la construction d’infrastructures sociales (notamment écoles, centres de formation, hôpitaux, centres de santé);

-          Connaissance solide de la Coopération bi- et/ou multilatérale, bonne connaissance de la Coopération européenne et des procédures en matière de suivi et d’exécution des Programmes.

 

Compétences:

 

-          Bonne capacité d’analyse, de synthèse et de capitalisation ;

-          Grande capacité organisationnelle, méthode, planification, respect des délais ;

-          Capacité de négociation et de recherche de solutions ;

-          Sens des responsabilités et capacités à prendre des décisions ;

-          Diplomatie ;

-          Esprit d'équipe et aptitudes à la communication vis-à-vis de collègues et interlocuteurs de nationalités, de conditions, et de niveaux sociaux différents ;

-          Bonnes compétences en encadrement, évaluation et développement de collaborateurs, ainsi qu’en gestion de conflits ;

-          Bonne gestion du stress, et capacité à respecter les règles de sécurité de la CTB.

 

 Compétences linguistiques:

 

-          Excellente connaissance orale et écrite du français et bonne connaissance de l’anglais

-          La connaissance du néerlandais est un atout.

Intéressé(e)?

 Postulez au plus tard le 27/08/2017 via notre site web: https://www.btcctb.org/fr/content/jobs. Pour toute question supplémentaire, contactez-nous au +32 (0)2 505 18 65.

 

Closing date: 
27th August 2017