Conseiller technique international, Expert en gestion des infrastructures, équipements et maintenance - BENIN

Consultant (Long Term)

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f):

 

 

Conseiller technique international – Expert en gestion des infrastructures, équipements et maintenance – BENIN

 

Pour le programme d’appui au secteur de la santé (PASS SOUROU)

 

Réf.: BEN/13/025-11

 

 Lieu d’affectation: Cotonou - BENIN

Le candidat travaillera à Cotonou au Bureau d’Exécution Central (BEC) du programme PASS au sein du Ministère de la Santé. Il effectuera de multiples déplacements dans les départements d’intervention du programme (Mono, Couffo, Atacora et Donga).

Durée du contrat: 25 mois  

Le poste est prévu pour une période de 25 mois du 01er septembre 2017 au 30 septembre 2019 (fin du programme).

Date probable d’entrée en fonction: 01/09/2017

Package salarial mensuel: (cat. B417) entre 5.224,44 euros et 7.447,29 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

 

 

Contexte

 

Le programme d’appui au secteur santé, nommé ‘PASS Sourou’ sera mis en œuvre dans le cadre du Programme Indicatif de Coopération (PIC) Bilatéral bénino-belge pour un montant de 20 millions d’Euro (EUR). La contribution béninoise sera d’environ 1.800.000 EUR. D’une durée de cinq ans, le PASS constitue la suite des interventions du PIC 2008-2012, notamment l’Appui Institutionnel au Ministère de la Santé (AIMS) et le Programme d’Appui au Renforcement des Départements et Zones de Santé (PARDZS). Tout en visant un renforcement du système de santé dans sa globalité à travers la promotion de l’approche sectorielle, il ciblera particulièrement le niveau central du Ministère de la Santé, le niveau intermédiaire (Direction Départementale de Santé - DDS) dans le Mono-Couffo et l’Atacora-Donga et le niveau opérationnel[1].

L’objectif général est de «contribuer à l’amélioration de la performance du système de santé au Bénin». Plus spécifiquement, il vise à «augmenter l’accessibilité des populations à des soins de santé de qualité, grâce à un appui au Ministère de la Santé (MS) en vue d’une efficience accrue des structures opérationnelles». En cohérence avec la Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP) et en particulier le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), dont il appuie la mise en œuvre, le PASS travaillera sur les cinq axes prioritaires de ce plan décennal avec focus sur certains de ses (sous)programmes comme point d’entrée pour renforcer le système de santé. A travers un processus participatif[2] ayant impliqué les acteurs nationaux aux différents niveaux du système et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), cinq résultats (R) ont été définis auxquels le PASS peut contribuer:  

R1 : L’offre globale de soins de santé de qualité est renforcée dans les départements et zones sanitaires appuyés.

R2 : La disponibilité de personnel compétent et motivé au niveau des zones de santé est améliorée.

R3 : Une stratégie cohérente et concertée d’appui à la mise en œuvre du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) est développée.

R4 : La fonctionnalité et l’efficacité du système d’investissement et de maintenance des équipements et des infrastructures sont améliorées.

R5 : Les capacités de coordination, de planification et de suivi-évaluation du PNDS sont renforcées, dans le cadre d’un processus participatif, déconcentré et décentralisé.

 

Les différentes points d’entrée au sein des résultats formulés se renforceront mutuellement en agissant chacun sur les dimensions clés du système de santé  (la demande, l’offre et la gouvernance) afin d’assurer un accès universel à des soins de qualité.

 

Fonction

 

Le conseiller technique est responsable d’un encadrement technique rapproché (gestion des infrastructures, des équipements et de la maintenance) de qualité durant la mise en œuvre de l’intervention. En collaboration étroite avec l’équipe du PASS, il est responsable pour l’ensemble des résultats, et en particulier pour le résultat sur les ressources matérielles.

 

Tâches:

  • Accompagner l’exécution des activités de gestion des infrastructures, des équipements et de la maintenance aux niveaux institutionnel et opérationnel.
  • Accompagner, supporter et guider la programmation et la mise en place du système de maintenance des infrastructures sanitaires et des équipements médicaux dans les départements d’interventions.
  • Accompagner les acteurs de la maintenance dans la mise en œuvre du système de maintenance. Cela inclut un soutien technique, des formations, du coaching et de la supervision.
  • Développer, mettre en place et assurer le suivi de l’action-pilote sur les déchets biomédicaux avec l’appui de l’expertise internationale et nationale prévue.
  • Veiller à la prise en compte des aspects environnementaux et des principes du développement durable dans la conception des activités et des stratégies, les achats, les formations (éviter les impacts négatifs et toute forme de pollution, promouvoir les énergies renouvelables, le recyclage et la durabilité des infrastructures et équipements).
  • Participer au suivi de la performance du système de maintenance.
  • Assurer la synergie et la complémentarité entre les activités au niveau opérationnel dans les départements d’intervention et les activités au niveau institutionnel au ministère de la santé.
  • Contribuer aux spécifications techniques dans la préparation des termes de référence pour les études et les services de formation et de consultance exécutés par des experts nationaux et internationaux Supporter ces études et activités et assurer qu’elles contribuent aux objectifs de l’intervention Réaliser des recherche-actions.
  • Participer aux comités de concertations du PASS et aux autres structures de concertations pertinentes de manière régulière.
  • Rapporter de manière régulière (au minimum tous les trois mois) à la coordination du programme.
  • Contribuer à la préparation de la planification financière et de la planification des achats de l’intervention.
  • Etablir et maintenir des bonnes relations de travail avec les participants au programme, les partenaires, et les autres partenaires techniques et financiers (PTF).
  • Partager les informations sur l’intervention avec d’autres organisations.
  • Promouvoir et intégrer les thèmes transversaux (environnement, genre, droits de l’enfant, VIH/Santé Reproductive) dans son travail quotidien (planification, formation, rapportage…).
  • Accompagner la mise en œuvre d’une GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) au niveau institutionnel et périphérique pour les équipements biomédicaux et les infrastructures ainsi qu’à la stratégie de pérennisation de cet outil de gestion de la maintenance.
  • Dans le cas de l’aboutissement de l’activité de formation continue des techniciens biomédicaux :

-          Accompagner la mise œuvre du programme de formation.

-          Contribuer à la rédaction des modules de formations.

-          Contribuer en tant que formateur au programme de formation continue.

 

Profil:

 

Niveau de formation:

  • Diplôme soit d’ingénieur civil, soit d’ingénieur biomédical, soit d’ingénieur de maintenance ou équivalent.

 

Expérience prouvée et compétences techniques:

  • Au moins cinq ans d’expérience internationale dans la maintenance hospitalière, de préférence dans le domaine biomédical.
  • Expérience dans la gestion de projet dans les pays à faible revenus.
  • Expérience en Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur.
  • Expérience dans le domaine de la formation biomédicale est un avantage.
  • Expertise prouvée dans le domaine de la gestion des déchets biomédicaux est un avantage.
  • Bonne compréhension et expérience prouvée en matière de thèmes transversaux et notamment sur les questions environnementales et/ou liées à la gestion des déchets.
  • Bonne compréhension des concepts de gouvernance, de renforcement institutionnel, de gestion du changement et de renforcement des capacités.
  • Excellente maîtrise du français, bonne maîtrise de la lecture anglophone.
  • Très bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données).

 

Aptitudes:

  • Capacité à entreprendre des activités professionnelles d’une manière participative et consultative, en prenant en compte les spécificités culturelles de son environnement de travail.
  • Excellente habilité à communiquer, faciliter, accompagner, négocier, à être flexible et empathique, avoir un esprit d’équipe, et travailler en réseau.
  • Bonne capacité de réflexion conceptuelle.
  • Capacités à mener de la recherche-action et des enquêtes.

 

 

Intéressé(e)?

 

Postulez au plus tard le 02/08/2017 via notre site web https://www.btcctb.org/fr/content/jobs

Pour toute question supplémentaire, contactez-nous au 02/505 18 65.

 

 

 

[1] Zones de Santé Klouékanmè-Toviklin-Lalo, Aplahoué-Djakotomè-Dogbo, et Comé-Houeyogbe-Grand Popo-Bopa dans le Département du Mono-Couffo ;  de Bassila, et Djougou-Ouaké-Copargo dans celui de l’Atacora-Donga.     

[2] Deux ateliers avec tous les acteurs concernés ont été organisés et l’équipe de formulation était composée d’une équipe mixte de formulateurs nationaux et formulateurs de la CTB

Closing date: 
2nd August 2017